Coronavirus (Covid-19): Latest updates and information
Skip to main content Skip to navigation

Les patients souffrant de maux de tête sont « deux fois plus susceptibles » de souffrir de maux de dos — et vice versa

  • Il existe un lien entre les maux de dos et les maux de tête, selon les chercheurs de l’Université de Warwick en Royaume-Uni
  • Les médecins pourraient développer un traitement pour les patients qui souffrent des deux conditions

Les patients souffrant de maux de dos ou de maux de tête sont deux fois plus susceptibles de souffrir des deux conditions, selon une nouvelle étude de l’Université de Warwick en Royaume-Uni.

La recherche, publiés dans The Journal of Headache and Pain, montre un lien entre les deux types de douleur — ce qui pourrait mener à la possibilité d’un traitement unique pour eux.

Les chercheurs de l’École de Médecine à Warwick ont analysé 14 études, dont 460,195 participants au totale, pour mesurer le lien entre les maux de dos et les maux de tête.

Ils ont découvert une association entre les douleurs lombaires chroniques et les maux de tête chroniques. Aussi, les patients qui souffrent de l’une de ces conditions sont deux fois plus susceptibles de souffrir de l’autre condition que ceux qui ne souffrent d’aucune de ces conditions.

Le lien est plus fort parmi ceux qui souffrent de migraines.

L’étude se concentre sur les patients qui ont souffert de maux de têtes chroniques la plupart des jours pendant au moins trois mois, et ceux qui souffrent de douleurs lombaires au quotidien.

Environ une personne sur cinq endure des douleurs lombaires persistantes, et une personne sur trente souffre de maux de tête chroniques.

Professeur Martin Underwood, de l’École de Médecine à Warwick, a dit :

« Dans la plupart de ces études, on a trouvé qu’on est deux fois plus susceptibles de souffrir de maux de tête ou des douleurs lombaires chroniques quand l’autre condition est présente. Ceci est très intéressante parce qu’auparavant, les deux conditions étaient considérées comme distinctes — et la responsabilité de médecins différents. Notre étude montre qu’il existe une cause commune. »

« C’est possible qu’il existe une relation biologique — certainement parmi certains patients souffrant de maux de dos ou de maux de tête — qui pourrait être une cible pour développer des traitements. »

Pour le moment, il y a des drogues spécifiques pour ceux qui souffrent de migraine. Pour les patients souffrant de maux de dos, les traitements sont principalement l’exercice, la thérapie manuelle, la thérapie cognitivo-comportementale et le soutien psychologique. Les chercheurs suggèrent que ces moyens pourraient être utiles chez les patients de maux de tête chroniques.

Professeur Underwood a continué :

« On devrait considérer une approche commune, parce qu’ils existent les traitements spécifiques pour les maux de têtes et les migraines, alors qu’on traite la douleur musculo-squelettique (par exemple les maux de dos) avec la gestion de la douleur. »

Note aux rédacteurs:

‘The association between headache and low back pain: a systematic review’ est publié dans The Journal of Headache and Pain, DOI: 10.1186/s10194-019-1031-y

L’étude a été financé par le ‘National Institute for Health Research (NIHR)

 

Pour plus d'informations, contactez:

Luke Walton
International Press Manager
Email: L.Walton.1@warwick.ac.uk Mob: +44 (0) 7823 362 150